Comment bien choisir son assurance santé

Ca y est, vous voilà installé confortablement dans votre nouvelle résidence, les cartons sont déballés et rangés et vous avez trouvé l’école qui correspond pour vous enfants. Il vous reste encore cependant à choisir une assurance médicale. La plupart du temps un expatrié ne bénéficie plus des couvertures sociales de son pays natal lorsqu’il s’installe ailleurs et cela implique sa couverture santé. Les frais médicaux peuvent atteindre des montants très importants. Il est donc primordial pour un expatrié de souscrire à une assurance santé.

Les gens choisissent  souvent une assurance médicale en fonction du prix et des montants couverts. Ils choisissent également le type de couverture (hospitalisation seulement, avec traitement ambulatoire, couverture dentaire, optique ou maternité, etc…). Cependant, que vous choisissiez seul votre assurance sur internet ou que vous fassiez appel à un conseiller en assurance, vous devriez examinez les 7 points suivants :

1) Augmentation des primes en fonction des remboursements

Les primes d’assurances vont augmenter chaque année en fonction de l’inflation. A cela vient s’ajouter une augmentation basée sur les frais médicaux remboursés par les assurances. Certaines assurances vont regarder les frais médicaux remboursés pour la totalité de leur portefeuille d’assurés et effectuer une augmentation de prime générale. D’autres vont appliquer une augmentation en fonction du nombre de remboursements pour chaque assuré individuellement. Dans ce dernier cas, il convient de faire attention car en cas de traitement grave (cancer par exemple), l’assuré peut voir sa prime augmenter considérablement.

2) échelle tarifaire et catégorie d’âge

Les assurances ont des catégories d’âge et les assurés changent de catégorie tous les 5-10 ans. Dans le cas où un expatrié compte rester pour une longue durée dans son nouveau pays, il faudrait examiner l’augmentation des primes en fonction des changements de catégories d’âge afin d’éviter de mauvaises surprises. L’augmentation est particulièrement importante lorsqu’on atteint l’âge de 55ans.

3) Garantie de renouvellement

Ce point concerne surtout les expatriés d’un certain âge qui comptent prendre leur retraite à l’étranger. Il convient alors de regarder si l’assurance garantit le renouvellement de la couverture à vie. Dans le cas contraire, la couverture se termine après un âge limite (normalement entre 75-85 ans) et il sera trop tard à ce moment-là pour changer d’assurance.

4) Conditions préexistantes

En général, les assureurs ne couvrent pas les conditions préexistantes, à savoir tout traitements, conditions ou même symptômes qui existaient déjà avant la souscription à l’assurance. Certaines assurances peuvent cependant accepter de couvrir, moyennant une surcharge de la prime, des maladies ou conditions préexistantes qui ne sont pas trop graves. D’autres peuvent proposer une condition moratoire où pour peu qu’un assuré ne suive aucun traitement en relation avec une condition préexistante durant une période qui suit la conclusion du contrat (en général 2 ans), cette dernière sera alors couverte par la suite. 

5) Portabilité de l’assurance

Ce point est particulièrement important pour les expatriés qui ne restent que pour une courte durée et sont susceptible d’être relocalisé dans un autre pays par la suite. Certaines assurances ne peuvent couvrir que dans le pays actuel de l’expatrié ou une certaine zone et en cas de départ, la couverture s’éteint. L’assuré doit alors souscrire à une autre assurance dans son nouveau pays et les traitements remboursés par son assurance précédente seront alors considérés comme des conditions préexistantes. Il convient de choisir une assurance qui permette de conserver son contrat d’un pays à un autre

6) Délai d’attente

Certains assureurs appliquent un délai d’attente selon le type de traitement ou de maladie pouvant aller de 30 jours à 12 mois en général. L’assuré se doit de bien regarder ces délais d’attente pour éviter de mauvaises surprises.

7) Tiers payant et tiers garant

Les frais liés à une hospitalisation sont en général payés directement par l’assureur (tiers payant) pour peu que celui-ci ait été averti à l’avance du traitement. Il n’en est pas cependant de même pour les frais ambulatoires. Certains assureurs peuvent avec des accords directs avec des hôpitaux vous permettant d’aller faire une consultation et la facture est ensuite envoyée directement à l’assureur. D’autres vous demanderont de payer d’abord (système de tiers garant) et ensuite de renvoyer le formulaire de demande de remboursement avec tous les justificatifs. Bien entendu la possibilité d’avoir le tiers payant pour les frais ambulatoires et les consultations a une incidence sur le prix de l’assurance.

En conclusion, la prochaine fois que vous devez choisir une assurance médicale ou devez renouveler votre contrat, posez  ces questions à vous-même ou à votre conseiller !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *